21.04.2014
Violence policière en pleine rue pour avoir parlé en kurde
2012-06-20 20:09:14
Yazdir

Des policiers turcs ont attaqué un kurde en plein rue devant les yeux de sa femme et de son enfant  pour avoir parlé sa langue maternelle.  Cinq policiers ont été suspendus de leurs fonctions,  après la diffusion des images filmées avec un téléphone portable.

Le 19 juin à 2h30, un conducteur kurde a été arrêté dans le quartier de Fatih à Istanbul par des policiers  alors qu’il conduisait une femme enceinte à l’hôpital. « Les policiers m’ont fait un signe. Je leur ai dit que je dois emmener la femme à l’hôpital.  Un policier m’a répondu : ‘Je m’en fous’ » a raconté Ahmet Koca sur la chaine CNNTürk.

« Lorsque j’ai appelé mon frère et je lui ai parlé en kurde, ils  m’ont dit ; ‘tu es terroriste’ avant de m’attaquer » a-t-il poursuivi.  « Puis, quatre ou cinq autres voitures de police sont arrivées. Tous les policiers m’ont attaqué. Ensuite, j’ai été embarqué les mains menottées dans une voiture et emmené dans un endroit désert à Yenikapi, pas au commissariat. Ils m’ont frappé dans la voiture (…)  puis emmené à l’Hôpital de Haseki. »

Blessé à une main, à la poitrine et aux jambes, il ajoute : « J’ai honte de vivre dans cet État. »

Sur les images, on voit que les policiers frappent cet homme à coups de pied et de ceinture jusqu'à l’évanouissement. Les témoins ont affirmé que les policiers ont également menacé les commerçants qui voulaient aider à ce kurde pour se relever.

L’impunité des policiers règne

Après la diffusion de ces images, une enquête a été ouverte par le ministère de l’Intérieur et cinq policiers ont été suspendus.  Ces enquêtes contre les policiers considérées comme étant de la poudre aux yeux se soldent souvent par la condamnation des victimes. Une impunité totale des fonctionnaires règne dans ce pays où des milliers de personnes sont victimes de la violence policière chaque année.

Au moins quatre personnes ont perdu la vie par des gaz lacrymogènes depuis 2011 et aucune sanctionne n’a été prononcée contre les auteurs. Les femmes, les enfants et tous les manifestants qui revendiquent pacifiquement leurs droits dans les rues font l’objet de violences policières. 



Galerie Photo 1 image

 
 
 
 
Voir les images
Qui sommes-nous? © ActuKurde, 2011 - Courrier :info@actukurde.fr -Tous droits réservés RSS