L'aviation turque bombarde les villages kurdes
2012-09-06 11:17:46

Deux villageois kurdes ont été blessés dans les bombardements de l’aviation turque contre la région de Qandil, au Kurdistan irakien.

Sous prétexte de bombarder les positions du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), l’aviation turque a de nouveau visé mercredi 5 septembre aux alentours de 23h30 la région de Qandil, largement sous contrôle du PKK, organisation armée et populaire.

Deux civils dont une femme ont été blessés dans le bombardement visant le village de Duwele, a-t-on appris de sources locales.

Le 24 aout, les avions de guerre avaient bombardé les villages de Silê et de Surede, toujours dans la région de Qandil, blessant deux civils.  7 000 (sept mille) poulets et de nombreux moutons avaient également péri dans les bombardements, tandis que d’autres fermes et maisons appartenant aux villageois avaient subi d’importants dégâts matériels.

L’aviation turque vise systématiquement les habitations civiles au Kurdistan irakien sous prétexte de lutter contre le PKK. Des dizaines de civils sont morts dans les bombardements de l’aviation turque depuis 2007.

Les zones du PKK s'étendent sur des centaines de kilomètres, entre la Turquie, l’Iran et l’Iraq, couvrant huit régions: Qandil, Metina, Zap, Xakurke, Xinere, Haftanin, Garê et Zagros. Les guérilleros ne disposent pas de camps fixes et la plupart des combattants du PKK se trouvent à l’intérieur de la frontière turque.

Le PKK contrôle désormais plusieurs zones à l’intérieur de la frontière, soit au Kurdistan du Nord, terme utilisé par les kurdes.

Les zones sous contrôle de l’organisation kurde se sont élargies depuis 23 juillet, début de l’opération « révolutionnaire » de la guérilla pour une autonomie démocratique. De Hakkari à Sirnak, plusieurs centaines de km2 seraient sous contrôle du PKK, selon le co-président du principal parti kurde légal BDP et le mouvement armé. L’armée n’arrive pas à pénétrer dans ces zones par voie terrestre et la guérilla mène régulièrement des contrôles d’identité en dressant des barrages sur les routes à travers le Kurdistan. Les affrontements sont quotidiens et le bilan s’alourdit chaque jour.

Lire aussi:

L'aviation turque bombarde le Kurdistan irakien: 2 blessés

Violents affrontements : le PKK prend le contrôle d’une autre région

Kendakol, un massacre de kurdes passé sous silence

Plus de 550 enfants tués par les forces de l’ordre turques

URL:
24/04/2014 05:20:01