28.06.2017
Turquie

Le régime turc a arrêté lundi 25 juin plus de 70 syndicalistes kurdes lors des opérations policières menées simultanément dans seize villes, visant tous les syndicats opposants au sein de la confédération KESK.

Des policiers turcs ont attaqué un kurde en plein rue devant les yeux de sa femme et de son enfant  pour avoir parlé sa langue maternelle.  Cinq policiers ont été suspendus de leurs fonctions,  après la diffusion des images filmées avec un téléphone portable.

Plusieurs incendies ont été déclenchés dans les prisons turques surpeuplées, après la mort de treize prisonniers kurdes dans la prison de Urfa suite à une protestation contre les conditions d’incarcération inhumaines.

Ici, la chose la plus difficile est de sentir l’arrivée du printemps et de vivre le printemps en ces murs. Le printemps, je le sens très fort, même si je le ne vois pas, même si je ne vois pas la couleur verte de la nature.

Alors que le gouvernement turc annonce que la langue kurde sera désormais enseignée à l'école publique comme matière optionnelle, une mesure "insultante" et "humiliante" pour les kurdes, la répression sans merci visant tous les opposants se poursuit.

Il ne passe pas un jour sans arrestations massives.

Six maires kurdes de la province de Van et le responsable locale du parti kurde BDP ont été arrêtés jeudi 7 juin par le régime Erdogan en Turquie, tandis que le maire BDP de Siirt a fait l’objet d’un mandat d’arrestation.

Les policiers du régime AKP, parti islamo-conservateur du premier ministre Recep Tayyip Erdogan, a arrêté au moins 127 étudiants au cours du mois de mai, portant à plus de 340 le nombre d’étudiants arrêtés en trois mois.

La répression visant les kurdes et tous ceux qui s’opposent à la politique liberticide et antisociale du gouvernement se poursuit sans relâche.

Le parquet turc demande 40 ans de prison contre un adolescent kurde, âgé de 17 ans, sous le coup de huit chefs d’accusation pour avoir participé à des manifestations « illégales ». Parmi les « preuves » figurent le partage d’une chanson kurde sur Facebook.

L’adolescent A.G.

Cihan Kirmizigul, un étudiant kurde récemment libéré, a été condamné vendredi 11 mai à 33 ans et 9 mois de prison par la justice turque pour « appartenance à une organisation terroriste ». La seule preuve était le pouchi (keffieh) qu’il portait autour de son cou.

Au moins 87 travailleurs sont morts pour des raisons liées au travail au cours du mois d’avril, selon un bilan du Conseil pour la santé des travailleurs et la sécurité au travail d’Istanbul, ce qui porte à 250 le nombre de décès chez travailleurs depuis début 2012.



1

2

3

4

5

Qui sommes-nous? © ActuKurde, 2012 - Courrier :actukurde@gmail.com -Tous droits réservés RSS