18.04.2014
Attaque armée contre le quartier kurde à Alep: 8 morts
2012-05-10 00:05:26
Yazdir

Au moins huit personnes ont été tuées et 30 autres blessées mercredi soir lors d’une attaque armée dans le quartier kurde à Alep, deuxième grande ville de Syrie.

Vers 17 heures, plusieurs arabes armés ont attaqué le quartier Cheikh Al Mahsout Shark où vie une importante communauté kurde, a-t-on appris de sources locales.  

Quatre personnes dont trois originaires d’Afrin, une ville du Kurdistan syrien, ont perdu leur vie dans l’attaque.  Il s’agit de Ahmet Qocher, âgé de 46 ans, Battal Avdo, âgé de 22 ans, Ahmad Osman et une femme arabe Amina Diyab.  

Quatre à six assaillants ont également été tués suite à la riposte des kurdes, selon les mêmes sources.  Les habitants kurdes affirment que l’armée syrienne a pris d’importantes mesures dans le quartier. On ignore qui sont derrières cette attaque.

Les kurdes qui refuse de se ranger aux cotés des opposants soutenus par l’Occident et le duo qataro-turc, toute en luttant pour la chute du régime ont été les cibles de plusieurs attaques mortelles ces dernier mois.  

Les Chabihas, milices fidèles à Bachar al-Assad, avait tué le 25 mars dernier un journaliste kurde après avoir été enlevé à son domicile de la ville de Derbassieh.  Les 10 mars à Alep, ces mêmes milices avaient assassiné une femme kurde, membre de l’organisation des femmes kurdes Yekitiya Star.

Les kurdes, dont la population estimée à 3 millions de personnes, soit environ 15 % de la population syrienne ont été victimes de fortes discriminations fondées sur leur identité, et notamment de restrictions frappant l'utilisation de leur langue dans les écoles et l'expression de leur culture.

Les kurdes ne font pas confiance au Conseil National Syrien, formé à Istanbul et soutenu par l’Occident. Ce conseil dominé par les islamistes refuse de reconnaitre les droits du peuple kurde en tant que nation dans un pays laïc, démocratique et fédéral. Selon des sources kurdes, un accord anti-kurde aurait été conclut entre le CNS et le régime turc.

Restant indépendant et profitant de la faiblesse du régime Assad,  les kurdes ont commencé à construire leur autonomie démocratique, en ouvrant des écoles de langue, créant des communes, des conseils du peuple et des comités de légitime défense pour protéger la population kurde.



Galerie Photo 1 image

 
 
 
 
Voir les images
Qui sommes-nous? © ActuKurde, 2011 - Courrier :info@actukurde.fr -Tous droits réservés RSS