16.04.2014
Un journaliste-citoyen kurde tué en Syrie, RSF condamne fermement
2012-03-28 12:25:58
Yazdir

Un journaliste kurde a été assassiné après avoir été enlevé le 25 mars à son domicile de la ville de Derbassieh, au Kurdistan syrien.  Reporters sans frontières (RSF) a  fermement condamnée cet assassinat. Le même jour, un autre jeune qui s’était lancé à la poursuite des assassins a été tué.

Jawan Mohammed Qatna, le photographe amateur kurde, a été enlevé le 25 mars à son domicile de la ville de Derbassieh, au nord d’Al-Hassakeh, à huit heures du soir, par quatre individus cagoulés, a dit RSF dans un communiqué publie sur son site internet.

Son corps sans vie, montrant des marques de torture, a été retrouvé trois heures plus tard, dans un village proche de Derbassieh, ajoute l’organisation affirmant qu’ne vidéo postée sur Youtube témoigne de la brutalité avec laquelle il a été traité.

Un autre jeune kurde tué

Selon de sources kurdes, un autre jeune  a été tué et trois autres ont été blessés le 25 mars dans une embuscade des milices du régime, après l’enlèvement du photographe, alors qu’ils poursuivaient les milices.  Il s’agit de Kamal Hossein Ahmad, âgé de 26 ans, membre du comité de défense chargé de protéger la population kurde dans le cadre de la légitime défense, a-t-on appris.  Ces comités civils ont été créés à travers la région kurde depuis le début de la révolte en Syrie en mars 2011, en vue d’une autonomie démocratique.

« L’organisation condamne fermement cet assassinat. Les activistes et journalistes qui s’efforcent d’informer la communauté internationale sur les manifestations à travers le pays, et les exactions des autorités, sont les principales victimes des violences qui ont cours maintenant depuis un an, a déclaré Reporters sans frontières. Le kidnapping, la torture et l’assassinat sont devenus des modes opératoires fréquents, en particulier de la part des forces armées liées au régime. L’émissaire de l’ONU, Kofi Annan, dans son plan pour mettre fin aux violences doit consigner ces faits et engager une enquête dès qu’il en aura la possibilité. »

Les assassins sont des milices fidèles à Bachar al-Assad

« Des incertitudes subsistent sur les auteurs du meurtre. Certaines sources accusent les Chabihas, milices fidèles à Bachar al-Assad. D’autres s’interrogent encore sur l’identité des assassins. Quels qu’en soient les auteurs et les commanditaires, l’organisation condamne ce meurtre et souhaite l’ouverture d’une enquête, afin que les coupables soient retrouvés, jugés et punis. » affirme l’organisation.

Selon RSF,  l’activiste au sein du mouvement des jeunes kurdes, Jawan Mohamed Qatna était photographe pour le comité de coordination kurde (Free Derbassiyeh Coordination Committe). Agé de 22 ans, il couvrait régulièrement les manifestations qui se tiennent dans cette région à très forte majorité kurde et envoyait ses clichés à différents médias.  Il a été enterré le 26 mars dans sa ville natale de Tel Kadish (proche de Derbassieh). Reporters sans frontières adresse toutes ses condoléances à sa famille et à ses proches.

Les 10 mars dernier à Alep, deuxième plus grande ville du pays, les Chabihas avaient assassiné une femme kurde, membre de l’organisation des femmes kurdes Yekitiya Star.

16 mars, les forces de l’ordre syriennes avaient ouvert le feu sur les jeunes kurdes à Al Hassaka, tuant une personne, lors d’une manifestation pour la chute du régime Baas, au pouvoir depuis 40 ans. Le même jour, un autre jeune kurde (Abdulsalam Edhem) a été tué par les forces du régime.

Les kurdes, dont la population estimée à 3 millions de personnes, soit environ 15 % de la population syrienne ont été victimes de fortes discriminations fondées sur leur identité, et notamment de restrictions frappant l'utilisation de leur langue dans les écoles et l'expression de leur culture.

Le principal parti kurde syrien PYD avait boycotté le référendum sur le projet de nouvelle constitution du régime Baas en Syrie, tenu le 26 février.  Les kurdes ont déjà créé des comités et des conseils, ouvert des écoles et ont changé les noms des villes arabisés, en vue d’une autonomie démocratique.



Galerie Photo 1 image

 
 
 
 
Voir les images
Qui sommes-nous? © ActuKurde, 2011 - Courrier :info@actukurde.fr -Tous droits réservés RSS