25.04.2017
Eutelsat instrumentalisé contre les médias kurdes en Europe
2016-10-12 10:17:59
Yazdir

Le groupe français Eutelsat a interrompu le 3 octobre la diffusion de la chaîne de télévision kurde, à la demande du régime turc. Cette décision a été prise le 29 septembre, avec une notification par e-mail envoyé à Hot Bird, principal réseau de satellites de télédiffusion et radiodiffusion européen, géré par Eutelsat. Exactement le même jour, douze chaînes de télévision et onze stations de radio ont été fermées par les autorités turques. Parmi les chaînes figuraient notamment Zarok TV, l’unique chaîne en langue kurde pour enfants.

Le 11 octobre, Newroz TV a également fait l’objet d’interruption de sa diffusion par Eutelsat. Créée en 2007, la chaîne Newroz TV est destinée aux Kurdes iraniens, diffusant depuis la Suède des programmes en kurde, en anglais et persan.

UNE PRATIQUE INJUSTE ET ARBITRAIRE

La chaîne Med Nuçe a une licence en Italie et elle est conforme à la loi européenne. Mais l’opérateur français Eutelsat n’a lancé aucune procédure « juridiquement normale » en Italie, avant d’interrompre la diffusion. Défiant la justice et la liberté de la presse, le groupe Eutelsat a choisi, sans aucune morale, de faire la pression sur Hot Bird pour l’arrêt de la diffusion de Med Nuçe TV et de Newroz TV.

Pourquoi cette pratique injuste et arbitraire ? Il faut chercher la réponse dans les relations économiques et politiques entre la France et la Turquie. Depuis 1985, la Turquie fait partie de la Convention portant création de l’Organisation européenne de télécommunication par satellite « Eutelsat ». Avec des partenariats de long terme, Eutelsat est très présent en Turquie. L’opérateur français a une collaboration étroite avec l’opérateur satellite « Türksat » et le premier opérateur de télévision payante en Turquie « Dijitürk », ainsi qu’avec l’entreprise de télécommunication turque « Telekom ». Des projets pour le futur ont également été signés par les parties.

ERDOGAN ACHÈTE LE SILENCE

Eutelsat prévoit le lancement de trois satellites pour la Turquie : Türksat 5A en 2018, Türksat 5B en 2019 et Türksat 6A en 2020. Donc, le gain est énorme. Les accords économiques qui touchent désormais la liberté de la presse ne se limitent pas sans doute avec ces projets. Eutelsat a investi un milliard de dollars pour sa filiale haut débit Skylogic en Turquie. Skylogic Eurasia offre notamment à l’armée et à la police turques des services importants dans le domaine de télécommunication. Il y a là aussi une collaboration avec les instruments de la répression du régime turc, notamment grâce à la technologie VSAT, un moyen efficace de mettre en place rapidement des réseaux de type point-a-multipoint. Et ce n’est pas tout, mais il suffit d’avoir une idée sur l’étendue des intérêts économiques. En bref, le groupe français Eutelsat gagne énormément. L’argent venant des chaînes de télévisions kurdes n’est qu’une goûte dans l’océan pour Eutelsat. Türkcelle, Türk Telekom, Comsat Türkiye, Eser Telecom, Gri Telekom, Süper Uydu, Dış Net, Balkan Telekom font partie des partenaires et distributeurs d’Eutelsat en Turquie. Le PDG d’Eutelsat au Moyen-Orient est un turc, Ali Korur, tout comme Ömer Karataş, un autre responsable des activités économiques dans la région.

LA COMPLICITÉ AVEC LA RÉPRESSION

Le PDG d’Eutelsat figurait aussi parmi la délégation du président français François Hollande lors de sa visite en Turquie, le 28 janvier 2014. Le principal objectif de cette visite était de renfoncer des liens économiques.

Instaurant un régime de plus en plus totalitaire en Turquie, le président turc utilise désormais les sociétés européennes pour transporter la répression sur le sol européen. Deux chaînes de télévision, Med Nuçe et Newroz TV, ont été victimes du régime Erdogan en Europe, avec presque les mêmes méthodes utilisées en Turquie pour réduire au silence les médias kurdes et opposants. Il ne suffit qu’une demande venant d’Erdogan pour qu’Eutelsat l’exécute, en comptant sur un appui politique des gouvernements européens qui gardent le silence sur les crimes commis par le régime turc.

L’opinion publique européenne et les Kurdes sont convaincus que la Turquie se dirige tout droit vers une dictature avec Erdogan. Alors, la question qui se pose est « à qui rend service Eutelsat ? » La réponse est claire : Eutelsat et les gouvernements européens sont complices des violations et des crimes commis en Turquie et en Europe. Eutelsat devient objectivement un instrument de répression utilisé par Erdogan et un danger pesant sur la liberté de l’expression. Et cela concerne tous les journalistes et tous ceux qui lutent pour la liberté de la presse et les droits de l’homme.

Maxime Azadi



Galerie Photo 1 image

 
 
 
 
Voir les images
Qui sommes-nous? © ActuKurde, 2012 - Courrier :actukurde@gmail.com -Tous droits réservés RSS