24.04.2014
Les kurdes de plus en plus visés dans le conflit syrien
2012-10-16 15:14:37
Yazdir

Un obus a été tombé mardi 16 octobre près d’un point de contrôle des forces de sécurité kurdes (Assayish) dans un quartier kurde à Alep, tuant trois personnes et blessant cinq autres.

L’attaque a eu lieu vers 13h30 près du point du contrôle de Sharkiah dans le quartier Sheikh Maqsoud, sous contrôle des forces de sécurité kurdes Assayish. Deux kurdes et un arabe ont été tués après l’explosion d'un obus, selon des sources kurdes. Parmi les blesses figures quatre kurdes et un chrétien.

Les attaques visant les kurdes se sont multipliées ces dernières semaines. Il s’agit de cinquième attaque contre les kurdes entre Alep et Afrin, ville kurde, depuis le 1er octobre, soit en seize jours. 

Le 15 octobre, les avions syriens ont bombardé un autobus de transport de voyageurs kurdes entre ces deux villes. Le bilan est de cinq morts dont une femme.

Le 11 octobre, un minibus se dirigeant vers Liban a été attaqué par un groupe armé inconnu. Huit kurdes originaires d’Afrin ont été tués et cinq autres ont été blessés

Deux jours plus tôt, le 9 octobre, l’aviation syrienne a de nouveau visé un minibus civil entre les villes d’Afrin et d’Alep, tuant quatre kurdes et blessant sept autres. Les victimes étaient tous kurdes originaires d’Afrin.

Le 5 octobre, trois kurdes ont été tués et sept autres ont été blessés dans le bombardement des avions syriens contre un minibus au croisement de Tamora près de la ville d’Afrin alors que le minibus emmenait ses passagers vers Alep.

Le 6 septembre, 20 kurdes ont été tués et 54 personnes ont été blessées dans le bombardement des avions syriens contre un quartier kurde à Alep. 

La population kurde syrienne est estimée à environ 3,5 millions, soit plus de 15 % de la population du pays, dont un demi-million à Damas et 600.000 dans les deux quartiers d’Alep, Ashrafia et Sheikh Maqsoud. La sécurité de ces deux quartiers sont assurés par les forces kurdes, tout comme le Kurdistan syrien.

Les forces de Bachar al-Assad et l’opposition armée soutenue par l’Occident et les pays du Golf, ainsi que par la Turquie, ne sont pas autorisées à entrer par voie terrestre dans les régions sous contrôle des kurdes.

Lire aussi:

Interview avec l’armée kurde syrienne

Syrie : les forces de sécurité kurdes se renforcent

L’attaque de l’armée turque contre les kurdes syriens



Galerie Photo 6 image

 
 
 
 
Qui sommes-nous? © ActuKurde, 2011 - Courrier :info@actukurde.fr -Tous droits réservés RSS