24.04.2014
La Russie extrade un militant kurde vers la Turquie
2012-07-18 11:01:49
Yazdir

Un militant kurde a été extradé par les autorités russes vers la Turquie, après avoir passé un an dans une cellule russe. L’échange aurait été fait dans le cadre d’un marchandage entre les deux pays, suite à l’assassinat de trois Tchétchènes en septembre 2011.

Mecit Gumus, un militant âgé de 58 ans, arrêté le 14 juillet 2011  en République d'Adygué, dans la Fédération de Russie, a été rendu aux autorités turques, le 11 juillet dernier, avant de passer un an seul dans une cellule. Le 15 juin, il avait été transféré vers une prison Krasnodar.

Après avoir passé 15 ans dans les prisons turques pour avoir milité pour la cause kurde, il avait demandé l’asile politique auprès des autorités russes.  Alors qu’il faisait toujours l’objet de poursuite par le régime turc, la Russie a refusé d’accorder l’asile politique et n’a pas hésité à prendre la décision d’extradition. 

Suite à cette décision, l’avocat de militant kurde a présenté une requête à la Cour européenne des Droits de l'Homme (CEDH), ce qui n’a pas freiné la justice russe. La Russie est le deuxième pays le plus condamné par la CEDH, après la Turquie.

 L’avocat Mihrabi Shamoyev a dénoncé l’injustice, affirmant que cette décision était contraire au droit russe et international.

PKK condamne la Russie

Murat Karayilan, le dirigeant du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), organisation armée et populaire qui lutte depuis 30 ans contre les régimes répressifs au Moyen-Orient, a condamné fermement l’extradition de Mecit Gumus, soulignant qu’il s’agit une décision « hostile » à l’égard du peuple kurde. « Cette attitude ne fera qu’encourager la politique génocidaire et négationniste de l’État turc. C’est une décision immorale et le peuple russe n’a aucun intérêt » a-t-il dit.

Trois Tchétchènes assassinés

Il avait récemment affirmé que la Turquie avait mené un marchandage politique avec Russie concernant les militants Tchétchènes sur son territoire. « Trois militants Tchétchènes ont été tués en pleine cœur d’Istanbul. En contrepartie,  la Turquie a demandé à la Russie un des nôtres » avait dit le dirigeant du PKK le 12 juin, dans une interview accordée à l’agence de presse kurde Firat.

Le 16 septembre 2011, trois Tchétchènes avaient été assassinés par des hommes inconnus à la sortie d’une mosquée d’Istanbul. Il s’agissait des suspects qui auraient participé à l’attentat contre l'aéroport de Moscou-Domodedovo qui avait fait 37 morts en janvier, selon les médias turcs.

Échange de prisonniers politiques?

Yusuf Altinok, de la Fondation Kafkas et l’éditeur de l’agence Kafkas, parle d’un possible échange de prisonniers entre la Russie et la Turquie, attirant l’attention sur le cas de Rustam Khalukhaev, militant Tchétchène emprisonné en Turquie depuis deux semaines. Inquiet, il dit à l’agence Firat: « Si cet échange s’effectue, la suite viendra. Rustam Khalukhaev avait participé à une organisation qui soutient les résistants. Il était lui-même un ancien résistant. Un échange entre ces deux pays est possible. »



Galerie Photo 1 image

 
 
 
 
Voir les images
Qui sommes-nous? © ActuKurde, 2011 - Courrier :info@actukurde.fr -Tous droits réservés RSS