21.04.2014
Coordinateur Turquie à Amnesty France soutient les grévistes kurdes
2012-03-17 11:35:15
Yazdir

Le coordinateur Turquie à Amnesty International France Claude Edelman affirme sa « vive sympathie » aux grévistes Kurdes de la faim à Strasbourg.

« Au seul titre de la Coordination Turquie d'Amnesty International France, et en mon seul nom personnel, j'exprime ici toute ma vive sympathie aux grévistes Kurdes de la faim et à leur courage à Strasbourg » a dit Claude Edelman, dans une lettre envoyée aux grévistes kurdes.

« Cependant,  je précise qu'Amnesty International ne peut soutenir de pétitions à titre officiel, et laisse à chacun de ses membres la liberté de le faire à titre individuel » ajoute le coordinateur.

Il rappelle qu'Amnesty ne cesse de s'engager pour protester contre l'isolement d'Abdullah Öcalan, emprisonné sur l’Ile d’Imrali, qui n’est pas autorisé à rencontrer ses avocats depuis 21 juillet 2011.

« Récemment, le 11 février 2012, elle a mené une Action pour protester contre le projet de loi, en Turquie, qui tendrait à limiter le droit des prisonniers à consulter leurs avocats (une loi destinée, entre autres, semble-t-il, à isoler encore davantage A. Öcalan) »  

« Bref Amnesty préfère mener un combat ponctuel sur des objectifs précis, qui lutte également contre les discriminations ethniques dans ce pays » conclut-il. 

Des milliers de kurdes observent une grève de la faim

15 kurdes dont 5 femmes observent une grève de la faim illimitée depuis 1e mars au Foyer de l’Eglise St. Maurice de Strasbourg,  réclamant de nouvelles de leur leader historique Abdullah Öcalan et plus généralement un statut politique au peuple kurde.

Plus d’un millier de prisonniers politiques dont quatre députés du principal parti kurde BDP sont en graves de la faim illimitée dans les prisons turques, dont 400 d’entre eux depuis 15 février.

Parallèlement, des milliers de kurdes à travers l’Europe et en Turquie participent à cette grève de manière limitée, de 3 à 5 jours, mais reconductible. Des groupes composés de 15, 30 ou de 50 personnes laissent leurs places à de nouveaux groupes.

Alors que les institutions européennes gardent toujours le silence face à la répression anti-kurde en Turquie,  la santé des grévistes se dégrade chaque jour.



Galerie Photo 1 image

 
 
 
 
Voir les images
Qui sommes-nous? © ActuKurde, 2011 - Courrier :info@actukurde.fr -Tous droits réservés RSS