21.04.2014
Sarkozy et Merkel accusés d’être membres de l’Etat profond turc !
0000-00-00 00:00:00
Yazdir

Le parti au pouvoir en Turquie a accusé le président français Nicolas Sarkozy, son homologue juif Shimon Peres et la chancelière allemande Angela Merkel d’être membres d’Ergenekon, l’état profond turc, tandis que le ministre de l’Intérieur a déclaré ouvertement que le gouvernement veut « libérer » le parti kurde « en le détruisant ».

Le gouvernement turc devient de plus en plus hystérique, s’enfonçant dans l’ignorance et la répression aveugle. Des déclarations absurdes, racistes, menaçantes et ridicules se multiplient parallèlement aux arrestations massives qui visent tous les opposants, notamment les kurdes qui ne plient pas devant la répression sauvage.  

Réagissant aux critiques de l’opposition contre le gouvernement, le vice-président du parti au pouvoir AKP, Bulent Gedikli, a dit que « l’alliance de NeoCon-Ergenekon » cherche à créer le chaos, un climat de peur et une crise en Turquie », cité par les médias turcs.

AKP : Sarkozy, Merkel, Peres et Ocalan sont  dans l’équipe de NeoCon-Ergenekon 

Accusé d'avoir organisé un coup d'État pour renverser le gouvernement du Recep Tayyip Erdogan, l’organisation Ergenekon, considéré comme « État profond » ou Gladio turc, aurait été démantelé, selon le gouvernement, après l’arrestation de quelques figures déjà connus. Mais selon des sources kurdes, cette organisation kemaliste serait remplacée  par « Ergenekon vert », étroitement lié à la confrérie de Fethullah Gulen, qui vit actuellement sur une parcelle de terrain achetée au milieu des montagnes Pocono en Pennsylvanie au États-Unis.

Le vice-président d’AKP, parti islamo-conservateur, n’hésite même pas à accuser le président français et la chancelière allemande Angela Merkel d’être membres de cette organisation. «Dans l’équipe de NeoCon-Ergenekon, le directeur technique est Shimon Peres (président de l’État Israël) ; le gardien de but est le chef terroriste Abdullah Ocalan (leader kurde emprisonne sur l’Ile d’Imrali) ; les trois défenseurs : Nicolas Sarkozy, Angela Merkel, Benyamin Netanyahou (premier ministre juif) ; les milieux de terrain: Mehmet Haberal (élu du CHP, en prison dans le cadre de l’affaire Ergenekon), Dogu Perincek (politicien kemaliste et négationniste, en prison), Mustafa Balbay (élu du CHP, en prison), Tuncay Ozkan (journaliste kemaliste, en prison) et Yalcin Kucuk (écrivain kemaliste, en prison) ; les attaquants de l’équipe: Kemal Kilicdaroglu (chef du parti de l’opposition CHP) et Selahattin Demirtas (le co-président du principal parti kurde BDP). »

Paul Auster est ignorant, selon Erdogan

Il s’en est pris aussi à Paul Auster, l’écrivain américain, en le traitant d’ignorant. Le 1e février, le premier ministre Recep Tayyip Erdogan avait également lancé des critiques envers l’écrivain américain qui avait expliqué son refus de visiter la Turquie en raison des dizaines de journalistes qui y sont emprisonnés. «Quel homme ignorant tu fais», avait-il dit lors d’un meeting à Ankara.

La Turquie est incontestablement la plus grande prison du monde pour les journalistes avec 105, en majorité des kurdes.

Ministre de l’Intérieur : Nous te libérons en te détruisant

Le 5 février, une autre déclaration hitlérienne tombe, au lendemain de l’arrestation d’une cinquantaine de personnes dont deux journalistes au cours des opérations menées simultanément contre le BDP. Cette fois, c’est le ministre de l’intérieur, Idris Naim Sahin, qui parle à Edirne,  visant directement tous ceux qui demandent la liberté, notamment le parti kurde BDP. « Nous nous efforçons de libérer toi, ta structure, les séparatistes et leurs extensions, en détruisant toi et ceux qui te font parler. C’est ce que nous faisons. »

Le même ministre avait déclaré le 26 décembre 2011 que « le terrorisme » est soutenu à travers la peinture, la poésie et des articles, mais aussi par des pratiques artistiques et même scientifiques.  «(…) Il y a un autre pilier de la terreur : terreur psychologique, terreur scientifique. Il y a une arrière-cour qui nourri la terreur. Il y a aussi la propagande (…) Certains justifient la terreur et la soutiennent, à travers la peinture en la projetant sur la toile,  d’autres la reflètent dans la poésie ou en écrivant des articles (…) C’est ainsi qu’ils luttent contre ceux (les forces de l’ordre) qui luttent contre la terreur. »

Déclaration raciste du vice-premier ministre

Les propos racistes viennent du vice-premier ministre, Bulent Arinc. « Il est impossible d’accorder le droit à l’enseignement en kurde, du primaire à l’université. Croyez-vous qu’une éducation en kurde peut être de bonne qualité ? Le kurde est-il une langue de la civilisation ? Nous ne pensons pas l’enseignement en langue maternelle de cette manière » avait-il affirmé, le 3 février, sur la chaine CNN Türk, répondant à une question sur le droit à l'enseignement en langue kurde.



Galerie Photo 1 image

 
 
 
 
Voir les images
Qui sommes-nous? © ActuKurde, 2011 - Courrier :info@actukurde.fr -Tous droits réservés RSS